Une nouvelle vie : restauration du moulin

Le 9 novembre 1977, un an après la fermeture du vieux moulin, se forme à La Doré la corporation du moulin à eau de la Rivière-aux-Saumons dont les objectifs sont la restauration et la mise en valeur de la scierie abandonnée.

Dès l’automne suivant les travaux sont en marche et, le 28 octobre 1978, le ministère des Affaires Culturelles du Québec reconnaît au vieux moulin son statut de bien culturel.

Le moulin et le barrage ont été aménagés afin de recevoir agréablement les visiteurs. Les trois turbines se sont remises à tourner et des animateurs font la démonstration des techniques de sciage utilisées au début du siècle.

Le moulin actuel correspond à celui qu’opérait Télesphore Demers au début des années 1920. La génératrice  en opération aujourd’hui est un élément caractéristique de cette époque.

De juin à septembre, les visiteurs peuvent voir le moulin en action et jouir de la beauté naturelle du site. En face du moulin, de l’autre côté de la rivière, une passe migratoire a été aménagée pour permettre à la ouananiche de remonter le courant au-delà du barrage. De la passerelle, qui enjambe la rivière, on peut très bien voir les poissons qui remontent le courant vers les frayères.

Le site du moulin est très agréablement aménagé pour les visiteurs. Le moulin de La Doré, à proximité du Zoo sauvage de St-Félicien, constitue une étape naturelle et facile à atteindre pour tous ceux qui pensent entreprendre une visite du Lac Saint-Jean.